Ecole primaire de la Maladière

Maladière - Neuchâtel

Project de concours 1999
projet primé

En analogie avec les arbres, l'école est perméable à la lumière et structurée comme un filtre inscrit dans la parc.

Le rythme des interstices distingue la classe en unité identifiable.

Les cheminements intérieurs alternés thématisent l'interaction de l'école avec le paysage, d'une part avec le parc, d'autre part avec la ville.